Imprimer cet article Imprimer cet article

Apprends à déguster Harry Potter n°3

Share Button

On vous a déjà parlé trois fois de Harry Potter (1, 2, 3) mais j’ai totalement oublié de vous dire pourquoi Harry nous avait tant occupés ces dernières semaines.

Ben oui pourquoi ?

Parce qu’on adore se déguiser, pardi. Si vous ne connaissez pas la bibliothèque patrimoniale, voici deux vues qui vous donneront une idée des lieux : la salle de lecture, ancienne chapelle du collège jésuite, et une partie des magasins de conservation, aménagés au 18e siècle.

chapelle

La chapelle et une réserve

Bibliotheque salles 052compressee

©VincentArbelet

Jusqu’à il y a quelques années, les gens qui venaient suivre une visite s’écriaient « On se croirait dans Le Nom de la rose » mais désormais petits et grands disent quasi systématiquement « On se croirait à Poudlard » et effectivement la salle de lecture ressemble au réfectoire du collège des sorciers et les magasins font penser à la réserve d’Irma Pince. Alors, à force d’entendre ça, je me suis dit « Chiche, emmenons-les dans l’univers d’Harry Potter ».

Il se trouve en effet que l’auteur J.K. Rowling met en œuvre dans sa série sa large culture classique, qu’elle enrichit de son imagination débordante et de son sens du récit d’initiation. L’idée d’une visite qui décrypterait pour les petits toutes ces références a fait son chemin. Et quand j’en ai parlé à mes collègues, un grand nombre a dit « Et nous alors, on veut participer ! ». Ce n’est pas donc pas une visite qu’on a proposée mais tout un programme en mars-avril.

Des visites pour lire entre les lignes

La première idée du projet était donc de montrer que J.K. Rowling puise nombre de ses créatures, plantes, personnages… dans l’histoire, l’histoire de l’art, la mythologie et que son vocabulaire prend sa source dans la langue latine.

Les visites ont été proposées à des classes de CM1 et CM2, à des groupes parents-enfants et à des groupes d’adultes. Tous ont réagi avec enthousiasme… on doit quand même dire qu’avec les enfants c’est bien plus drôle parce qu’ils participent énormément et qu’ils sont hyper-calés en science potterienne. On en a d’ailleurs embauché quelques-uns pour faire le boulot à notre place.

                                                                                                                                                                                  Je commence les visites en faisant le parallèle entre la bibliothèque patrimoniale de Dijon et la réserve de Poudlard, à la fois lieu de tous les savoirs et de la mémoire (où se précipite Hermione à la moindre question) et lieu de tous les dangers (la peu sympathique bibliothécaire, le livre qui crie ou qui est taché de sang, la partie interdite, le Monstrueux Livre des Monstres…), en montrant l’injure faite aux bibliothécaires du monde entier les pieds de nez de l’auteur quand ses héros trouvent la solution sur une carte chocogrenouille et non dans les livres !

visite8avril

Des élèves de CM1 tout ouïe pendant la lecture de la chanson du Choixpeau

Je poursuis en montrant les jeux de langage inventés par l’auteur qui utilise le latin dans les formules magiques ou dans les noms de ses personnages. Ma formule préférée – « Spero patronum » – veut ainsi dire littéralement « j’attends le protecteur » ! Et quand vous savez que Remus Lupin est un loup-garou, vous pensez de suite au légendaire Remus élevé par une louve et au mot latin « lupus » qui signifie loup. Une maman m’a même dit en partant : « Ma fille hésitait encore à faire du latin en 5e »… c’est pas beau cette influence positive sur la jeunesse ?

visite-doc1

Attaqués par le Monstrueux Livre des Monstres

visite-doc2

On fait aussi du latin

                                                                                            Ensuite Nathalie Hagrid emmène le groupe dans le monde des créatures, licornes, dragons et sirènes entre mythe, science et zoologie. On y apprend ce que sont un monstre et un être hybride et pourquoi les savants de la Renaissance continuent à parler des créatures fantastiques, parfois comme des légendes mais parfois aussi comme des parties de la réalité du monde.

visite12avril

De petites sorcières admirent nos mandragores

On change de salle pour suivre Mathilde Rogue et son cours de potions. La bibliothèque regorge de recueils de botanique et de pharmacopées. On regarde la recette de la potion à base d’yeux de blattes byzantines, le remède anti-chute de cheveux avec une fougère « cheveux de Vénus », on les fait rire en devinant ce que veut dire cucurbita… Et bien sûr on passe à la fameuse mandragore qui pousse même un cri en cours de route (aucun évanouissement à déplorer cependant). Mathilde montre aux enfants que J.K. Rowling s’amuse, là encore, en utilisant et personnalisant les légendes de plantes qui existent bel et bien comme la sulfureuse mandragore ou en inventant de toutes pièces d’autres espèces comme le bubobulb, la branchiflore, le saule cogneur ou le filet du diable.

Avant ça, Mathilde leur avait fait passer un test pour vérifier leurs connaissances en histoire de Poudlard. Un petit saut au Moyen Age permet aux participants d’apprendre que les armes (au sens de blason) se développent sur les champs de bataille pour permettre aux combattants de se reconnaître et c’est parti pour un cours d’héraldique et la reconnaissance des blasons des quatre maisons et de leurs vertus : la courageuse Gryffondor, l’intelligente Serdaigle, la travailleuse Poufsouffle et l’ambitieuse Serpentard.

Une mini exposition

expo1Pour prolonger le plaisir et pour que tout un chacun puisse découvrir ce patrimoine et quelques-uns de ces documents, quelques livres anciens et quelques estampes sont exposés en salle de lecture jusqu’à la fin du mois d’avril (dépêchez-vous !).

Des scènes de sorcellerie du 17e siècle, une cosmographie du 16e, une sélénographie (étude de la Lune) du 17e, une belle Edwige tirée d’un recueil allemand du 18e sur les oiseaux avec des planches en couleurs, un armorial dijonnais des chevaliers de la Toison d’Or du 17e, une magnifique mandragore à deux jambes d’un recueil de Théodore de Bry de 1612, un monstre marin d’Albrecht Dürer, un centaure tiré des Métamorphoses d’Ovide illustré par Virgil Solis et d’autres encore.

Une belle soirée de lancement

Nef1-GPuech

Ces sorcières et sorciers sont des moldus, enfin presque… des bibliothécaires en fait ©G.Puech

Nef4Le 11 mars, on ouvrait les festivités avec une soirée de lancement où petits et grands ont pu participer à des ateliers pour créer une baguette ou un vif d’or, jouer à des jeux de plateaux animés par nos partenaires de la Ludothèque La Récré, manier les manettes lors de séances de jeux vidéo, se faire tirer le portrait comme un détenu d’Azkaban en cavale, mesurer leurs connaissances en sciences potteriennes grâce à un quizz par équipe, acheter la série ou d’autres aventures fantastiques auprès de la librairie Autrement dit, spécialiste de la littérature jeunesse à Dijon, et déguster de petits en-cas comme des tartelettes au potiron. Pour les couche-tard, une projection de Harry Potter et la Coupe de feu était proposée.

 

Des jeux, plateau ou vidéo

20160330_150232

Que fait ce troll dans les réserves de la ludothèque ?

20160330_150109

Labyrinthe Harry Potter

Tout au long des mois de mars et avril, on a essayé de décliner le plus possible Harry Potter.

La ludothèque de Dijon, La Récré, a proposé une sélection de jeux de plateau liés à notre sorcier préféré ou au monde de la magie et a transformé sa déco pendant la première semaine des vacances. Si vous ne connaissez pas encore cet établissement, courez-y ! Vous pourrez y découvrir des jeux et des jouets, avec des médiateurs pour vous guider et la possibilité de les emprunter gratuitement. Tous les âges y trouvent leur compte pour jouer en famille ou entre adultes (des tas de jeux font marcher les neurones, rappelez-vous !).

MansartLegoHPQuant à la bibliothèque Mansart, notre spécialiste ès jeux vidéo, elle a proposé des séances « La manette magique » où vous avez pu tester les jeux Lego Harry Potter, Sorcery ou encore Towerfall Ascension.

Que vous soyez fans ou débutants, n’hésitez pas à vous rendre à la bibliothèque pour les séances régulières ou les thématiques Party Game ! Les prochaines ont lieu les vendredis 20 et 27 mai, à découvrir sur l’agenda culturel.

Du sport, vive le quidditch moldu !

champo

Entre jeu et sport, le quidditch

Champo2Quand la médiathèque Champollion m’a annoncé que sa participation se ferait sous la forme de séances de quidditch, je me suis dit qu’on allait peut-être un peu trop loin… comment faire du quidditch ???

En respectant les règles du quidditch moldu et en suivant les explications de notre équipe locale, les Golden Owls ! Il y a des poursuiveurs, des batteurs, un gardien et un attrapeur comme dans le sport sorcier et ils ont l’obligation de garder le balai entre leurs jambes sous peine de pénalités. On met des buts à 10 points avec un souafle, on désavantage l’adversaire en touchant ses membres avec un cognard et à un moment du match, le vif d’or entre en jeu, caché dans une chaussette et coincé sur un joueur neutre qu’il faudra poursuivre ! Au final c’est à la fois sportif et très ludique, avec de nombreuses règles à acquérir, ce que les enfants ont fait avec dynamisme et fair-play.

Lire et écrire bien sûr

24mars (34)

La bibliothèque a publié une biblio-filmographie avec les textes et vidéos de la série mais aussi les jeux de la Ludothèque, les jeux vidéo de la BM ainsi que la littérature consacrée au héros et plus largement la littérature jeunesse et fantastique, en passant par quelques livres de cuisine bien sûr. Elle est consultable en ligne.

Enfin une animation réservée aux adultes, me direz-vous, avec la pause lecture « La littérature des chimères » consacrée aux littératures fantastique et fantasy, à la bibliothèque La Nef. Cette animation est un lieu d’échanges et de débats entre biblitohécaires et usagers qui se présentent leurs livres, fictions ou documentaires, coups de cœur. La prochaine aura lieu le 21 mai en amont de nos rencontres littéraires Clameur(s) dont le thème 2016 est les migrations, à retrouver dans l’agenda culturel mai-juin.

La bibliothèque Mansart a aussi proposé un séance « La littérature de l’imaginaire » dans le cadre de ses ateliers d’écriture créative.

Et d’autres animations !

A la bibliothèque du centre-ville jeunesse, Lise Holin de la compagnie Maïa Squinado a proposé aux enfants un après-midi durant lequel ils ont pu créer une potion en faisant travailler leur imagination en inventant des ingrédients et des formules.

FO1

FO3

Les travaux d’élèves à Fontaine d’Ouche

A la bibliothèque Fontaine d’Ouche, on a reproposé le quizz aux enfants et aux jeunes qui nous ont une nouvelle fois épatés par leurs connaissances et leur mémoire : ils ont facilement gagné les dragées surprises de Bertie Crochue et ont plébiscité le parfum ver de terre. On les avait répartis par équipes, reconnaissables non grâce à des blasons mais grâce aux écharpes aux couleurs des quatre maisons que des grands-mères de l’EHPAD Port du Canal à Dijon nous avait tricotées : merci à elles ! C’est le Choixpeau réalisé par Teresa qui a sans erreur vu tout au fond de leur cœur et décidé avec raison ce que serait leur maison.

Les participants ont pu profiter de l’occasion pour regarder les résultats du travail des élèves de CM1 et CM2 de l’école Jean-Baptiste Lallemand autour du thème des créatures fantastiques. Trois autres classes de CM ont participé à l’aventure Harry Potter en travaillant avec une bibliothèque jeunesse sur un thème lors de plusieurs séances, les potions ou les formules par exemple, et en finissant par une visite patrimoniale.

Ouf, je crois que je n’ai rien oublié !

Caroline

Commentaires sur les réseaux sociaux

Laissez un commentaire sur facebook

Commentaires sur les réseaux sociaux

2 Responses

  1. ines 29 avril 2016 / 19 h 11 min

    Bravo pour cette animation ! J’admire les costumes, surtout celui de Miss Lovegood !

    • Happy Apicius Happy Apicius 4 mai 2016 / 10 h 04 min

      Mais c’est un fait, le blond me sied peu 😉
      Mathilde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*Nom :


(Vos commentaires seront modérés)