Imprimer cet article Imprimer cet article

Pudding et préjugés

Share Button
tea_time

A l’heure anglaise…

« C’est une vérité universellement reconnue… » que ce que vous mangez, où et quand vous le mangez a une importance sociale capitale. Celles et ceux qui ont reconnu cette citation voient évidemment que ce principe s’applique d’autant plus dans les œuvres de l’auteure anglaise Jane Austen. Pour les autres, je vous propose une plongée dans son univers via…la gastronomie, évidemment !

 

dinner_with_darcy_coverLoin d’indiquer comment vous pourrez séduire le Darcy des temps modernes grâce à vos innombrables talents culinaires, Dinner with Mr Darcy propose plutôt un panorama alléchant de la cuisine anglaise de la fin du dix-huitième siècle, remise au goût du jour par Pen Vogler, le tout assaisonné d’une mise en page délicate et de photographies appétissantes.

DSCF9216

Oeufs en gelée au citron !

L’auteure, éditrice au sein de la maison Penguin books, où elle dirige notamment la collection Great Food), se décrit elle-même comme étant une dévoreuse d’anciens ouvrages de cuisine, passionnée de l’époque georgienne, et publie ses tests et recettes sur son blog personnel.

Que trouve-t-on donc dans Dinner with Mr Darcy ? Des recettes, évidemment, des plats typiquement anglais, et franchement appétissants ! Sablés au gingembre, tourte aux épinards, marmelade et petits gâteaux aux abricots…vous en voulez encore ? On y trouve aussi quelques bizarreries appréciées de la société anglaise du dix-huitième siècle, comme les oeufs en gelée…sucrée ; je suis personnellement curieuse de voir ce que ça donne, il y aura peut-être un article à venir sur le sujet !

Les recettes, et c’est le point fort de l’ouvrage, sont mises en regard avec des extraits de livres de cuisine contemporains de Jane Austen, tels que The Art of Cookery Made Plain and Easy, de Hannah Glass, ou encore le Household Book de Martha Lloyd, une amie proche de l’auteure. On y trouvera aussi, à partir des romans et de la correspondance de Jane Austen, un panorama des habitudes alimentaires et des arts de la table de l’époque, de quoi organiser une soirée à thème !

Dinner_Darcy_inner

Et si vous souhaitez vous (re)plonger dans l’œuvre de Jane Austen, venez dans l’une des bibliothèques du réseau dijonnais, par ici, ici ou encore ici, et, surtout, bon appétit !

Mathilde

 

Commentaires sur les réseaux sociaux

Laissez un commentaire sur facebook

Commentaires sur les réseaux sociaux

2 Responses

  1. Mireille Poulain-Giorgi 31 octobre 2014 / 10 h 26 min

    Votre très intéressant texte Mathilde, et les œufs en gelée au citron, m’ont fait me précipiter dans ma bibliothèque pour y retrouver:
    L’OEUF A LA KOK d’Aldo Buzzi, aux éditions Arléa.
    On peut y lire à la page 59:
    OMELETTE A UN OEUF
     » L’œuf est aujourd’hui l’aliment le plus économique. Comme le mot amour en français, en italien le mot œuf est masculin au singulier (l’uovo) et féminin au pluriel (le uova). En Italie, je pourrais donc dire au marchand d’œufs une phrase qui traduite littéralement, donnerait ceci : « Donnez-moi le premier de ces deux belles-là. » Ensuite, si je demandais au marchand de m’indiquer le degré de fraîcheur des œufs, il me montrerait trois panonceaux: « Frais » –
     » Extra-Frais » –  » A gober »; d’où il découle que les œufs frais sont les moins frais. »
    Mireille

  2. Elvira Talbot 21 novembre 2014 / 11 h 41 min

    Voilà enfin la cuisine anglaise appréciée à sa juste valeur ! Dommage que cela ne nous apprenne pas comment séduire le M. Darcy des temps modernes, pour cela peut-être plutôt se référer aux romans d’Helen Fielding ? Reste à tester ces étranges œufs en gelée au citron, ou peut-être les petits gâteaux aux abricots…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*Nom :


(Vos commentaires seront modérés)