Imprimer cet article Imprimer cet article

Happy Apicius est toqué !

Share Button

Que se passe-t-il vraiment derrière l’écran d’Happy Apicius ? Jusqu’où les bibliothécaires sont-elles prêtes à aller pour valoriser la prunelle de leurs yeux ?

Découvrez plutôt, on vous dévoile tous les secrets de la séance photo de l’agenda culturel de la bibliothèque, le Bibliomnivore  (à télécharger sur la page des animations du site de la bibliothèque ou ici). On a piqué les toques du lycée hôtelier du Castel (professeurs et élèves, mis à contribution à l’occasion du colloque Manger et boire entre 14 et 18, ont bien voulu nous les donner) et on n’a même pas eu peur de se prêter au jeu de la séance photo…

Les bibliothécaires gourmandes à l'attaque du numérique

Les bibliothécaires gourmandes à l’attaque du numérique

La couverture officielle de l'agenda mars-avril

La couverture officielle de l’agenda mars-avril

En effet, la bibliothèque municipale met en scène depuis quelques mois les bibliothécaires et les projets qu’ils développent : vous avez pu découvrir en janvier-février Frédéric et Magali aux manettes, pour présenter les jeux vidéo à la bibliothèque Mansart. En mars-avril, c’est Happy Apicius qui s’y colle, avec le photographe Vincent Arbelet derrière l’objectif, et Benoît Mouxaux du studio Indélébil à la mise en scène et la fabrication des couverts géants (qui nous ont donné bien du fil à retordre).

Une fois qu’on a dit oui (dans un moment d’égarement, il faut bien l’avouer), que fait-on ?

Happy Apicius Vincent Arbelet essaisD’abord, trouver le lieu adéquat pour la prise de vue. Connaissez-vous les salles historiques de la bibliothèque patrimoniale ? Non ? Pour faire simple, nous avons choisi une salle aménagée à la fin du dix-huitième siècle, dite salle Boullemier, pour planter le décor. Le bâtiment étant plutôt du genre labyrinthique, et les belles salles ne manquant pas, le choix du lieu n’est déjà pas facile. Le résultat final est à l’image du blog : un mélange de patrimoine, de documents contemporains, de numérique (et oui, vous avez bien vu, c’est une tablette que tient Marie !), et surtout de bonne humeur et de légèreté ! Rester sérieuses pour les prises de vues n’a pas été simple non plus.

Une fois le décor choisi, on a installé tout notre petit matériel : des badges, des sous-bocks (que l’on vous offre en cadeau si vous vous abonnez à la newsletter d’ici le 31 mars), des plateaux à étages, des assiettes roses à pois, une jolie cloche en verre et une sélection de nos plus beaux livres-objets. On avoue, on en a pris beaucoup. Oui on est gourmandes, mais vous l’aviez peut-être déjà remarqué ?

Au début, ça donnait ça :

table1

Certes, c’est – un peu – chargé ; mais difficile de faire un choix parmi 30 000 ouvrages !

On nous a alors vivement conseillé d’éclaircir quelque peu le champ : 1ere phase d’épure, malgré nos protestations (mais on s’amuse bien quand même).

table2

On a aussi fait des petits caprices de stars : on voulait intégrer un couteau de carnivore boucher, demande qui n’a pas été prise en compte… On nous avait aussi promis des macarons mais tintin. Heureusement que nous avions pensé aux Carambar ! Il faut dire qu’on a souvent des bonbons ou des chocolats dans notre bureau. Mathilde a même un tiroir spécial gourmandises… Bref, on était parées !

Le métier de modèle, c’est difficile… Quand on vous dit que nous sommes polyvalentes !

– heu on n’a pas l’air super naturelles, là…

– attends ma toque elle est encore en train de tomber…

On vous livre les réactions à chaud de nos fans :

– là ça fait approche-toi que je te cuisine mon petit                           – ça m’a fait trop rire avec vos fourches géantes

– non moi je ne trouve pas que tu as une tête d’ahurie                      – attention à ne pas graisser les pages hein…

N’hésitez pas à ajouter les vôtres dans les commentaires de cet article !

Couverture Bibliomnivore améliorée

Notre nouvelle carrière revue et corrigée par les collègues…

Quand on a accepté de faire la couverture du Bibliomnivore, c’était bien sûr pour faire connaître le blog, qui n’a que quelques mois d’existence mais auquel on tient déjà beaucoup. On n’avait pas pensé à ce moment-là à tous les endroits où l’agenda culturel de la bibliothèque est diffusé (nos têtes au bar de la Vapeur, sérieux…), ni que l’on se retrouverait en affiche A3 dans l’entrée de la salle de lecture. Ah oui, et à l’office de tourisme aussi (la tête de Marie quand sa mère désigne « discrètement » l’agenda sur son présentoir au collègue de permanence : « – Ah mais c’est vous sur la photo ! – Euh maman non s’il te plaît prends tes prospectus et on s’en va »).

Happy Apicius ne maîtrise déjà plus son image ! Vous pouvez aussi nous retrouver dans le Dijon Mag n° 277 de mars 2015 (page 5). Et voilà, maintenant vous savez qui se cache derrière la mystérieuse figure d’Happy Apicius  (sans oublier Caroline) !

L’équipe Happy Apicius

Commentaires sur les réseaux sociaux

Laissez un commentaire sur facebook

Commentaires sur les réseaux sociaux

3 Responses

  1. Mireille Poulain-Giorgi 14 mars 2015 / 8 h 46 min

    Toc, toc, toc!
    Puis-je entrer?
    Ouah ! La salle Boullemier!… Ce n’est pas du toc!

    Sapristi ! Sacrebleu !
    Quelle estocade on pourrait porter avec de tels fourchettes et couteaux!

    Carambar! Dans le Dijon-Mag! Les toques/en/ville!

    Choisir parmi 30 000 ouvrages!
    Mais…. Moule à gaufres!… C’est impossible. On devient tot toc!

    Toque basse Mesdames!

  2. Pontet Dominique 15 mars 2015 / 14 h 28 min

    Ces demoiselles sont très gourmandes de…confiseries ! Elles sont les « M&MS » de la bibliothèque… »Marie & Mathilde S » ! et elles vous en parleront le jeudi 19 mars au midi du patrimoine « bonbons, biscuits et autres sucreries » !

  3. Ines 15 mars 2015 / 17 h 15 min

    Je conserve précieusement un exemplaire dans ma bibliothèque. Bien joué pour la mise en scène ! Le choix des livres objets n’a pas dû être facile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*Nom :


(Vos commentaires seront modérés)